Le Roman français

Le Moyen Age

Les chansons de geste - absence d'analyse psychologique

Les contes - un ancêtre du roman

le roman courtois (Chrétien de Troyes) commence à analyser mais trop de fées, de merveilleux

La Renaissance

les gestes merveilleux deviennent des gestes satiriques

Rabelais et Gargantua - un genre difficile à placer - un tableau de moeurs

le 17ième Siiècle

La Princesse de Clèves - le 1er roman - un analyse de passion où l'héroine lutte d'une façon cornellienne. Le devoir ccontre la passion.

18ième S. le genre devient souple

Gil Blas - roman pcaresque ou aventurier - ton molièreque

Manon Lescaut 1731 - analyse de passions

Candide - Voltaire - roman philosophique - roman de propagande

La Nouvelle Héloïse - Rousseau - 1761 une étude du moi

Les Liaisons dangéreuses - Cholderos Laclos - roman épistulaire

19ième S. Le roman domine

Adolphe - Benjamn Constant 1816 Une étude de l'amour qui s'éteint. 2 personnages - très sobre

Notre Dame de Paris 1830 roman historique Hugo

Le Rouge et le noir 1830 Stendhal le anti-héros

Indiana Georges Sand - le roman lyrique

Balzac - le roman réaliste

Flaubert - le roman réaliste et la chute du romanticisme

Zola - le roman naturaliste - l'influence du milieu et de la famille (hérétière)

20ième S. Proust et Gide domine

 

le roman - qu'est-ce que c'est - c'est une oeuvre de fiction en prose? C'est long. C'est un genre qui est souple et qui s'adapte à la société. Le roman vient de la société

Roland Barthes - les codes

Balzac - La Comédie humaine (100 romans) traite la société de la Restauraton (1815-49)

Proust a étudié la société de la Belle Epoque 1890-1920. Surtout la fin du siècle 1899-1900

On étudie une société à travers l'étude des personnages.  
 
 
 

Marcel Proust - né en 1871 - mort en 1922

5 siècles d'ancêtres à Chartres et Illiers (Combray)

Son père est médecin, catholique - hygéniste connu

1870 Il se marie avec une juive - Jeanne Wel de Lorraine

2 familles

De son père il hérite le pouvoir scientifique d'observation et le pouvoir de finir des oeuvres complexes.

De sa mère - l'Israelite - la sensibilité, la tendresse

la tendance vers l'hyperbolie, l'âme qui chante

(le médecin vient chez la grand-mère (?) de Marcel dans Le Côté des Guermantes et lui dit qu'elle fait partie de la race nerveuse qui fond les religions et créent les chefs d'oeuvres. Marcel est nerveux. Marcel n'est pas juiif d'origine mais Swann l'est.

Le génie de France vient de 2 familles différentes

Montaigne, Gide 2 provinces différentes

L'Enfance - Grand thème du roman

 

Baudelaire "les verts paradis des amours enfantins" il cherche à retrouver son enfance par la poésie - il veut retouver l'innocence et la pureté. Proust aussi veut créer un chef d'oeuvre de ses souveniirs d'enfance.

Combray est le centre de ses souvenirs (Illiers et le jardin de son oncle Louis Weil à Autueil). p. 48 "Circulaire" mot clef du roman - à la fn il retourne à Combray - le mouvement du roman est circulaire. Combray est l'endroit enchanté de sa vie où il devient un malade, un nerveux (Il tombe malade [le baiser et l'acte de désobéissance] pour punir sa mère - il devient différent à cause de sa maladie - il devient aliéné à cause de son expérience traumatique - il perd son innocence pendant cette nuit de mensonges.

Combray La Structure

I. La Mémore volontaire

1.L'Ouverture 3-9 (11-18)

2. Le Drame de coucher 9-43 (17-57)

a. Les soirées habituelles

b. Une soirée particulaire

3. La transiton où il parle de la découverte de la mémoire involontaire et la théorie de la connaissance 43-47 (57-62)

 

II. La Mémoire involontaire

Tout Combray et ses environs sortent de la tasse du thé 47-184 (62-219)

1. Les dimanches à Combray - on va à la messe (il regarde de la fenêtre de sa chambre.
2. Les 2 Côtés
         a. le côté Méséglise (Swann)
         b. Le côté des Guermantes
3. Les 2 côtés ensemble  

1. L'Ouverture 3-9 (11-18)

La métempsychose - une âme dans une autre forme (Joyce Ulysse "Some say they remember their past lives")

La Métempsychose - définition - p.5 (13) "Un homme qui dort tient en cercle autour de lui le fil des heures, l'ordre des années et des mondes."

Marcel quand il dort (?) se souvient de P.9 (17-18) "Combray, Balbec, Paris, Doncières (Orléans) et Venise" les seuls endroits du roman - le program du roman

Le sommeil - un moment d'aliénation - pas normal - surtout le moment entre le sommeil et le reveil etc. Dans le sommeil l'espace et le temps sont melés, il y a une aliénation nécessaire pour faire marcher le souvenir - le tram des souvenirs.

2 sortes de mémoires: ce qu'il a vecues, ce qu'on lui a dit

le but est de faire sortir ces mémoires.

2. Le Drame du coucher

a. Les soirées habituelles
       11(20) quand la grand-mère va au lit on peut respirer

13(23) il compare le baiser de sa mère A la hostie - il touch le blasphème (il va comparer le baiser d'Albertine de la même façon)

L'arrivée de Swann 14 (23) il sonne les grelots pour ne pas déranger la conversation 13-14 Description - "nez busqué (arched)     Swann est mondain 24 il fréquente le Faubourg St Germain à Paris. Son père est agent d'échange (sp.)

b. La Soirée particulière 27 (38)

Marcel doit aller au lit "L'escalier horrible" Il doit se coucher "sans Viatique" 27 le baiser

28 (40) dans sa chambre il écrit à sa mère de venir. Françoise, la bonne, à qui il donne la lettre a un code impérieux (pas d'émotions dans le code) elle sera guidé par ce code (des lois de conduiite pas écrites comme donnant une lettre à quelqu'un pendant qu'il dine) ce code est le code de Combray qui existe depuis le moyen age.

L'angoisse de Marcel 30 (42) il croyait que Swann se serait moqué de lui, mais Swann, lui-même souffre de la même angoisse de Marcel. Swann souffre à cause d'Odette qui n'est pas là, mais dans un endroit de divertissement. Cette angoisse est le premiier lien entre Marcel et Swann.

La muraille de l'escaler 36 (49) (il pense à celle de Louis Weil et pas cette maison) plus tard grace à la madeleine et le thé il va se souvenir)

La mère est restée pendant toute la nuit 36-8 (48-9)

Les Sanglots de cette expérience resteront toujouirs 36-8 (49)

Dans son intérieur les sanglots sonne comme les clochers d'une ville pendant le jour quand on ne les entend pas.

Marcel appelle cette nuit "la triste date" de l'abdication de sa mère. Elle abdique son pouvoir à l'enfant (gives in) Il est nervrosé (souffre de tension nerveuse).38 (51)

La mère lui lt de François le Champi de Georges Sand (même sorte de chute morale) 41(55) Le livre à couverture rouge sera important à la fin.

" la douceur de cette nuit 42-3 (56) ne pourrait se renouveler" sauf dans la mémoire involontaire, pas volontaire.

3. La transition La théorie de la connaissance ou de la mémoire 43-7 (57-61).

3 sources:

Le Temps retrouvé - dernier chapitre

lettre à René Blum Nov. 1913

Une intervue dans Le Temps une revue littéraiire 12 nov 1913

La théorie de la mémoire est la base de Proust.

a. Notre percepton consciente est plein d'erreurs 43 (57). Nous voyons mal. Nous avons tendance à éliminer tout ce qui est obscur.

La source de notre mémoire volontaire, la mémoire de l'intelligence est une collection de mensonges.

b. Tout ce qui est écarté au présent tombe dans notre inconscient, notre mémoire involontaire.  

Qu'est-ce qui évoque ces mémoires?

Une sensation fortuite. Cette connaissance doit être déclenchée fortuitement (sans essayer) grâce à une sensation au présent associée à une sensaton au passé 44-6 (58). La sensaton vient du passé et est évoquée au présent. Avec cette sensation fortuite (le saveur du thé et la madeleine) le passé revient dans une forme plus complète que le passé quand nous y étions! C'est la mémoire involontaire de notre inconscient. Il y a une complexité, une richesse. C'est plus que le réalisme (plus que l'observation directe.) Proust voit toute son oeuvre grâ à quelques moments fortuites.
 

Le Siècle de Proust

1870-90 les années de la Guerre franco-prusse -plein de désillusion et de honte

1890-1900 un changement - l'économie marche mieux - davantage de confiance une renaissance dans les arts. On l'appelle

La Belle Epoque A la recherche dans un sens est une étude de cette époque, mais Proust ajoute l'étude d'une conscience à travers cette époque qui est différent de Balzac

Proust sort du symbolisme, un courant littéraire influencé par Baudelaire, Mallarmé, Rimbaud qui cherche la densité poétique, la qualité musicale de language (le sens d'orchestre plus que la musicaliité des mots) et la création d'un type décadent qui est plus introspectif. De plus la poésie qui était le moyen au surnaturel devient l'expérience.

Chez Proust, il y a un sens exotérique - le sens ltéral de l'époque - ce qu'on peut comprendre facilement.

Il y a un sens esotérique - un sens caché dans l'intérieur du personnage.

1880s Les grandes années des symbolistes:

La Revue Le Banquet The Banquet Years

Les mardis soirs chez Mallarmé (Wagner, Les peintres, Les compositeurs (DeBussy)

1895-1905 Le déclin de symbolisme

1905-20 Les Grands Chef d'oeuvres de symbolisme sont ceux qui sont sortis du mouvement après: The Heritage of Symbolism C.M. Bowra

Valéry - La Jeune Parque

Gide Les Faux-monnayeurs
Claudel - Le Soulier de Satin
Proust - A la recherche du temps perdu

Toutes ces oeuvres sont d'une qualité introspective - une étude de l'âme - une étude de trouver ou libérer le centre de l'être. Tuoutes ces oeuvres peuvent être lues symboliquement. L'âme qui est en prison du corps? Ou l'e qui est en prison du temps.Ou se trouve cette liberté? En l'art.

La musique revele l'éternité pour Swann. La musique est l'art le plus pur, sans mots.

La NUIT caractérise cette partie de notre être et les artistes essaient de la faiire libérer pour étudier ou pour expériencer.

Baudelaire - 1857 - le père de la poésie moderne qui a longuement exploré son intérieur.

2 genres de successeurs:

1. Mallarmé 1898 par LE LIVRE, le poète donne une explication de ce monde spirituel et surnaturel.

2. Rimbaud - 1891 - le poète crée et plonge dans ce monde intérieur- ces zones obscures.

Au 20ième siècle

Rimbaud a influencé Claudel 1951, Les Surréalistes (1925-35), ceux qui préfèrent des arts de représentation, de la performance de l'activité - l'art s'agit du mouvement de performance.

Mallarmé a influencé Proust 1922, Gide 1951, Valéry 1945 et les gens qui étudient le pouvoir du verbe pour explorer et expliquer les zones intérieures, Le LIVRE

Henri Bergson 1854 - 1901 le philosophe de l'intuition

1889 - Les données immédiates de la conscience
1896 - Matière et mémoire
1900 Le Rire
Le bergsonisme manque la foi dans le scienticisme. La vérité se trouve dans notre fort intérieur. L"intuition nous mène à cet intérieur. La science omet tout ce qui est intuitif. Bergson est hostile au symboliisme parce que les symbolistes mettent accent sur le verbe. Mais il est lié aux symbolistes dans son exploration de l'intérieur.

Chez Bergson le language est obstacle à découvrir notre mélodie intérieure. Dés que vous trouvez des mots pour cette mélodie intérieure, vous faussez cette mélodie. Proust va essayer de donner un language à cette mélodie.

 Dans Le Rire    il y a 2 moi

le moi social - toujours créé par un language faux- on y arrive pars la connaissance discursive, des mots, des autres.

le moi profond - pas connaissable - on y arrive par une connaissance intuitive.

Cette vie intérieure est musicale. On suit cet intérieur dans le sommeil où il y a une sorte de rythme pur et beau.

Proust va réveler ce monde dans son art. Une personne doit être "artiste" pour trouver ce monde.

A la recherche du temps perdu

le sujet du roman est un livre de mémoires ou une histoire d'une vie devant des expériences de l'amour, l'amitié, la société, et l'art et la vocation de l'écrivain.

D'abord,il a pensé à 2 volumes

Du côté de Chez Swann - la topographie de la plane, la prairie, les bourgeois riches.

Le côté des Guermantes - la rivière - l'aristocratie, le snobisme

Puis il pense à 7 parties - le dernier c'est Le Temps retrouvé

C'est le clef du roman où il parle du thème de vocation qui vient et va pendant sa vie dans les moments intermittants - des Intermittances

Un Amour de Swann

Marcel interrompt l'histoire pour nous parler des expériences de Swann avant de le connaitre (avant la naissance de Marcel)

Swann est reçu dans:

Le salon Verdurin - le cercle bourgeois (Swann les visite à cause d'Odette) Ce salon s'intéresse aux arts (Vinteuil en musique, Elstir [M. Biche en peinture [Whistler}

Le milieu des Guermantes - la Duchesse Oriane est son melleure amie

La révolution sociale est préparée dans Un Amour de Swann

Plus tard Gilberte Swann va se marier avec Robert de Saint Loup, et Mme Verdurin va se remarier avec Le Prince des Guermantes - Elle va devenir La Duchesse des Guermantes - "a social rise" la fin des distictions de classe commence.

Le Role de Swann

Combray - c'est un homme de prestige. Marcel le sent.

Un Amour de S. - la base de l'amour chez Marcel

Nom de Pays - 1ière esqusse de l'amour de Marcel pour Gilbert qu'il idéalise - le premier moment de l'amour.

Swann et Marcel:

Il y a une influence directe de Swann sur Marcel. Il lui donne une formation en art - le gout pour l'art.
Swann donne à Marcell des idées d'aller à Balbec et Venise
Swann est précurseur de Marcel. Swann évoque Jupiter la figure de dieu de Marcel.
L'amour de Swann pour Odette est souffrant et jaloux.Il psose des questions terribles à Odette au sujet de lesbienisme.Marcel aime de la même façon et pose des questions terribles à Albertine. Marcel est le dévéloppement de Swann.
Swann ne finira jamais son étude sur VerMeer. Marcel va finir son livre. Marcel réussit à sa vocation. Swann y échoue.

Il sont les mêmes protagonistes: père et fils.
Swann est le repoussoir de Marcel. Par Swann on peut mieux comprendre Marcel.
         le plaisir sensuel devant les arts - Marcel aussi deant les aubépins.
          ils ont fait une conquete sociale - le Faubourf Saint Germain à Paris

         Ils sentent un déclin sprituel et sont réveillés par le même art - la musique
La sonate de Vinteul pour Swann
Le Septuor de Vinteuil pour Marcell où il se souvient de son passé.

Swann avait une dem-renaissance, Marcel une pleine renaissance
La défaut de Swann - sa muflerie -un égoiste - il est aimable - assez passif - un malotru (cad) Il est sensibles la plupart du termps mais il a des moments de muflerie.

Un Amour de Swann

C'est une monographie d'amour comme Adolphe de Benjamin Constant.

ce passage interrompt la chronologie de Marcel. Cette histoire est arrivée avant la naissance de Marcel.
Avec ce récit nous avons une esquisse d'amour basé sur la jalousie et un tableau de la bourgeoisie.
Proust amorce ce passage avec le Clan Verdurin. C'est un salon à mi-chemin entre:

1. Le salon intellectuel des philosophes du 18ième siècle.
2. le salon mondain des Guermantes où il y a de la prétention intellectuelle

(chez les salons aristocratiques l'assistance n'est pas obligatoire. On veut y assister. Chez les salons bourgeois les chefs exigent l'assistance. Si non, on n'est plus invité.)

 L'Amour réalisé chez Swann:

1. La première impression d'Odette est défavorable 192-3 (233-4). Elle est présentée au théatre. Elle est demi-mondaine. Swann est indifférent même si elle s'habille bien. Elle s'éprend de lui à cause de son indifférence 194.
2.. Ensuite il associe Odette à la sonate de Vinteuil 207-9 (248-50)
3. Puis il la visite dans la rue Perouse dans son appartement qui est plein des objets chinois 219 (265) Ses fleurs favorites sont des chrysanthèmes et les catleyas 216-7 (267) Elle ressemble à l'image de Zéphora de Botticelli. Les 2 arts accentuent l'image d'Odette.. L'amour est né chez les Verdurin, augmente avec Odette associée aux 2 arts.
4. Il est sûr qu'il l'aiime un soir qu'elle n'est pas chez les Verdurin et il parcourt toute Pars à la chercher.
5. L'amour croît et il termine.
6. II épouse Odette quand l'amour est fini!
Swann avait des liaisons avant et après Odette. Il a de la muflerie. Pas très grand respect pour les femmes.

Resumé du récit:

1. Le Clan Verdurin - Odette est membre. Swann fait sa connaissance et l'associe avec la musique de Vinteuil 207-9 (248-52) (Pléiade 212)

2. La rue Pérouse 216-19 (267) Swann associe Odette avec les fleurs et l'image de Botticelli (Pl. 222)

3. Le moment traumatique. Elle est partie et il traverse Paris à le trouver 227 (271) (Pl. 230) Il sent "ce grand souffle d'agitation qui parfois passe en nous. Quand cela arrive - ça y est!

4. La soirée chez La Marquise de Sainte-Euverte (Pl. 335-42) 329 (395) La Pricesse de Laumes est là (elle est Oriane la future Duchesse de Guermantes) Mme Gallardon est sa cousine. Oriane y va pour voir son ami Charles "Cet amour de Charles" 329 On apprend qu'elle connait Swann. Elle mortifie sa cousine mme Gallardon 333 (399-400, 401-3) (Pl. 349-53)

Ensuite on joue la sonate de Vinteuil. Cette fois Swann est triste. Il se souvient de bonheurs avec Odette. 339-43 (401-5) Il a de la sympathie pour Vinteuil. Ce passage s'agit du pouvoir de la mémoire 345 (412-13) Le pouvoir de la mémoire sur la mort. Cette musiique evoque les souvenirs de la même façon que la madeleine et la tasse de thé pour Marcel

5. Les scène odieuse entre Swann et Odette. Swann se rend compte de l'impossibilité de l'amour. Il retourne sur son travail sur Ver Meer et Odette va en Egypte avec M. Fourcheville. Swann reçoiit une lettre anonyme qui accuse Odette d'être lesbienne 350 (412). Swann l'interroge terriblement d'une façon qu'elle admet quoique vrai ou non, 356-8 (419-20).

6. Un jour dans l'omnibus, il rencontre Mme Cottard qui lui dit qu'elle a vu Odette chez les Verdurin et qu'Odette ne peut rien faire que de parler de lui. 369-71 (434-5). Mais cette fois Swann ne souffre au son de son nom. L'amour est fini.

La muflerie intermittante revient. Il dit qu'il a gâché sa vie pour une femme qu "ne me plaisait pas, qui n'était pas de mon genre." 375 (441).

L'Amour proustien

Les amours dans le roman sont teints de scandale. Les personnes qui aime sont entourés de mensongess. Ils sont jaloux et l'amour les rend ridicules, incohérents et grotesque. L'amour est né avec une image de Botticelli et la musique. Après, il y a l'expérience traumatique. Avec les images et la musique l'amour de Swann pour Odette est certaine. Elle est toujours là pour qu'l la possède.
Cest la cristillisation de l'amour chez Stendhal. Le moment où on ne voit que la perfection dans la personne aimée.
Swann tâche de préserver cette image d'Odette mais la vraie Odette va dépasser cette mage. Le mythe d'Odette va tomber. Elle deviendra trop réelle pour lui.

Le mythe d'Odette et la chute se voit dans les 2 occasions où Swann écoute la sonate de Vinteuil.

1. La 1ière fois chez les Verdurin. C'est l'air national de leur amour. Il a le sentiment de trouver quelquechose de nouveau, qqc. qu'il a perdu. S'il veut Odette, il a la musique.

2. La 2ième fois chez Mmme de Sainte-Euverte - cette fois il se souvient de ses souffrances. Il a des larmes aux yeux et porte sa main au coeur.

Swann ne comprend pas cette expérience avec la musique, mais Marcel la comprend et surtout plus tard quand il se souvient d'àlbertine quand il entend le Septuor de Vinteuil.

Les amants chez Proust: Marcel Swann Charlus Robert de Saint-Loup. C'est l'homme qui aime. Les femmes sont indifférentes (Racine, Constant, Balzac traitent des femmes passionnées)

Swann préfiguire les autres cas d'amour, mais l'amour n'est jamais fatal comme chez Tristan et Iseut. L'amour n'est pas nécessaire. "J'a gaché ma vie..."
L'amour est une affaire d'imagination. On n'aime que les êtres en fuite. Ces êtres vont changer. Elles sont chimeriques, des objets d'imagination. C'est comme une maladie ou un fièvre.

C'est le désir qui se confond avec l'amour.
La vocation littéraire commence et finit le roman. C’est peut-être le grand sujet.

L'Esotérique chez Proust
Les artistes créent des objets hors du temps et d'espace.
2 règles:
1. le pouvoir d'une expérience sensuelle de rapporter le passé (2 épisodes sont rapprochés par l'exp. du thé et de la madeleine)

2. le pouvoir de la métaphore d'expliquer l'inconnu par le connu

L'artiste comme Orphée cherche la l'inconnu et en sera puni par la souffrance et hanté par la mort. L'artiste cherche les correspondances entre l'âme intérieure et le conscient (III919-20 -il se compare à Baudelaire, Chateaubriand, Nerval qui cherche la métaphore).

La métaphore redonne à l'esprit humain "sa force primitive pour exiger l'esprit de regagner contact avec le monde " (le simple acte du thé et de la madeleine faiit possible une grande expérience)

L'OISEAU

Oriane est décrite comme oiseau. Les Guermantes ont des ancêtres dans la famlle Lusignan (rois de Cypres)

La Ligne des Lusignan est fondé par un dragon-fée Mélusine. (la légende qu'elle s'est mariée avec Raymond de Poitou à la condition qu'il ne la vot pas le samedi soir quand elle devient dragon-fée, mais il l'epie et elle disparait) La mort de Mélusine met fin à la famille Lisignan.

Oriane est la nouvelle Mélusine et sa mort sera signe de la fin des Guermantes.

1. Chez Marcel elle est née d'un mythe - fée

2. Le mythe tombe - Marcel la voit quand elle ne veut pas penser à la mort de Swann (elle ne pense qu'à "ses souliers rouges")

3. Par la mémoire involontaire Marcel trouve une consolation)

Swann n'est pas décrit comme oiseau mais son nom est associé à Jupiter. C'est le père symbolique de Marcel. (III 915) Ses action ont causé l'intrigue de la plupart du livre. Il va remplacer son père symbolique dans la société (Oriane) et l'art. Marcel deiendra le nouveau dieu créateur.

L"oiseau est symbole de l'être humain qui veut voler dans le temps éternel - C'est l'angélisme - le voeu de l'absolu Le seul moyen est par la mémoire. The moral - use your memory - that's Swann's way!