André Gide

La tradition littéraire de l'AVEU - la confession "confessional litterature il veut se parler.Il veut analyser ses mobliles.

Pascal a parlé des mêmes problèmes mais il n'a pas parlé de lui-même.

16ième siècle - Montaigne - "Je suis mo-même la matière de mon livre."

18ième s. Rousseau - Les Confessions

19ième s. Stendhal - ses correspondances

20ième s. Gide - Journal - une espèce d'autobiographie sans faits - son écriture est une exploration.

Une esthétique - l'oeuvre a son origine dans une maladie de l'écrivain - une fois achevée - on arrive à une nouvelle santé, mais ça continue.

le but est dêtre sincère.

L'Anti-intellectualisme

vers 1900 - une révolte contre les valeurs bourgeoises , morales et sociales. On cherche une nouvelle ordre contre l'hypocrisie - une moralité plus personnel (Gide, Whitman, Rimbaud, Nietzsche).

Caractérisé par un manque de foi au rationalisme.

On préfère la spontanéité.

On préfère l'aventure (sprituel aussi), le risque, l'exoticisme.

Un manque de foi dans la science - l'univers est encore devenu incompréhensible.

Les bourgeois ont confiance en religion, en science, en philosophie etc. pour soulager l'être humain.

Henri Bergson - le philosophe de l'anti-intellectualisme

1907 L'évolution créatrice

il préfère l'intuition et la spontanéité au dessus des pouvoirs de l'intelligence et la raison pour arriver à des connaissances plus profondes.

La Disponibilité - le mot de Gide - l'avenir doit rester disponible "Available" - il met accent sur la valeur de toutes les expériences.

"Gidien" adjectif qui met valeur sur "l'instant" les moments vecus un après l'autre.

la fleur aggrandit mieux en liberté - quand on ne la transplante pas.

Il s'intéresse plus au futur.

La Grande Expérience dans le désert est LA SOIF, le DESIR pour le nouveau - quand on arrive à ce niveau - on ressemble à dieu.

La spontanéité et la soif (Les nourritures terrestres 1897) donne des risques - donc, il y a toujours l"INQUIETUDE

Sa Vie 1869 - 1951

Sa mère - vient de Normandie - le nord - Juliette Rondeau - l'esprit normand - le jargon le cidre - les pommiers

les bois profonds - catholique (convertie) mais elle a l'esprit protestant contre la chair - -une moralité protestante qui craint les plaisirs sexuels.

son père Paul en Languedoc - le sud - le vin - le parler chantant - la terre aride (garrique) les amandiers (fleurs blanches dans ces arbres) - il est humaniste et tolérant - il inspire l'amour de littérature

Gide - le génie vient de 2 provinces différentes

Une Enfance troublée - au lycée on se moque de lui - des maladies fréquentes - il est obsédéde masturbation - des sentiments de coupabilité

1880 - le père meurt - donc élévé par sa mère

1882 - en Normandie - l tombe amoureux de sa cousine Madeleine

1891 dans le cercle de Mallarmé "les mardis soirs"

1. Il est puritain

2. le type d'écrivain symboliste

1892 - il se révolte à Biskra en Afrique avec le peinte Paul Laurens

Athman garçon arab ils ont une maitresse aussi Meriem

il attrappe la tuberculose

ses oeuvres

2 genres

le récit - un court roman - dépouillé - il traite ou raconte une évolution d'un drame morale

le sotie - la même chose mais moins linéaire

1897 Les nourritures terrestres la soif dans le désert

"jette mon livre" - il nous enseigne la disponibilité

1902 L'immoraliste récit sure les nourriturs terrestres

1904 Amaytan des eclogues (Théocrites)

1907 Le Retour de l'enfant prodigue

La porte étroite 1911 (1925) Corydon - des eclogogues

1914 Les Caves du Vatican - une sotie - l'acte gratuit

1919 La symphonoe pastorale récit sérieux - unprêtre tombe amoureux de son élève et le justifie par la Bible.

1925 Les Faux-monnayeurs seul roman

la mise-en-abîme - le narrateur est écrivain - meta fiction

pas d'ordre chronologique

Il est grand homme des lettres

les années trente - le mouvement communiste (il rejette plus tard) et le mouvement de préserver la culture -

1951 - il meurt (sa femme meurt en 1938

Le retour de l’enfant prodigue

Un scandal – le fils retiurne par faim et pauvreté et pas par la penitence.

1.      Le premier dialog entre le père et le fils

Le fils prodigue insiste qu’il y a beaucoup de vocations: les uns restent à la maison et les autres partent. Toutes lesvocations de définent en relation avec le père. Le ton est celui de croyance religieuse chez le fils. Il est retouné à cause d’un sens de nostalgie et pour la sécurité de la maison du père. Mais il insiste que “La Maison, ce n’est pas vous mon père.” Il se sent exalté devant le père.

Il y a une lutte entre “La Loi” –l’autorité et les règles  et l’Amour du père. Est-ce que le Père n’aime que les gens qui suivent la loi..

Gide moraliste pose un problem de l’anti-intellectualisme de la première partie du 20ième siècle et la conformité de l’ordre morale.

 

2.      Le 2ième dialog avec le frère ainé  -- le fils prodigue n’a pas réussi dans sa quête pour la liberté. Il est revenue lassé et désenchanté. Il accepte l’admonition du frère ainé. Il est soumis au frère ainé et est dans un état de resignation.

Il y a un état d’ambiguité dans la révolte du fils prodigue.

3.      Le dialog entre le fils cadet et le fils prodigue. Chaque frère apprend qqc à l’autre. Les 2 sont symboliquement un seul. Le retour est devenu un depart.

Une balance—un tryptique

Le depart  -- la maison --- le nouveau depart.

 

La religion et la vie profane

Le père divin et le père humain

Le frère ainé est responsable pour l’ordre

La mere symbole de la Mère èglise.

La lute est entre l’ordre et la stabilité et le besoin de liberté. Le besoin de devotion et de la révolte.
   
 
Le génie de Gide - son incapacité de cacher ses sentiments.

un écrivain classique et rebelle à la fois

il a inventé la notion d'INQUIETUDE.

A la fin il a refuse daccepter Dieu - il a refusé de mentir

Il est Moraliste

il questionne l'éthique de la conduite humaine

Narcisse - les grandes oeuvres littéraires renouvellent les mythes de l'être humain

Narcsse est destiné à l'echec s'il arrive une fois à contempler son visage - il est si enchanté de son visage que toute autre chose disparait.

Au 20ième siècle Narcisse est le typo contempleur de son destin.

Le fils prodigue est un contamplateur de son existence.