Fre430classnotes.htm

                                                Fre 430  Les poètes symbolistes et leur héritage

Le Symbolisme

Ce qu'on appelle la poésie à la 2ième moitié du 19ième siècle

            1. On cherche une "profondeur poétique" - une image peut evoquer beaucoup de                 sens. Le pouvoir des mots.

2. On veut de la musique   et la peinture. Pas nécessairement des mots musicaux mais une composition musicale et un effet musical. Par exemple, "on comprend lentement ce que un poème veut dire. Ca arrive petit è petit. Vous essayez de comprendre d'une façon intellectuelle. Ca n'arrive pas. Et, tout d'un coup l'image du poème devient clair. Cet effet est comme la musique qui se revele en nous.

            La peinture - on peint des paysages intérieurs.

3. Le type de décadent apparait qui semble avoir der la nausée avec la vie moderne. On renverse les valeurs de la raison et religion pour trouver la vraie vie spirituelle.

 

Introduction à Baudelaire, Mallarmé et Rimbaud

Baudelaire - le dandy élégant - il s'habille bien pour marquer sa supériorité intérieure. Le dandy corrige le naturel. La poésie est un exercise spirituel pour corriger le naturel.

Les Correspondances

            le poète est celui qui marche dans les forêts de symboles.

            Les correspondances entre le naturel et surnaturel (Swedenbourg)

            Et les correspondances entre les régistres sensuels - les sens

 

            Le synésthésie - un sens peut evoquer un autre

            Intertextualité - un texte peut nous aider à lire un autre.

            Interdisciplinarité - une discipline "   "  "

 

            Sens spatial  -

Sens temporel - la mémoire s'ouvre quand on fait des correspondances entre les sens et l'esprit.

La mémoire c'est notre génie

On peut rappeler:

            l'idéal  - "L'Invitation au voyage" - la douce langue natale

            le spleen - - l'ennui - la mélancholie

                                    "Duellum, Recueillement

Son conseil - "Enivrez-vous" de la passion (vin, poésie ou virtue) pour éviter l'ennui.

La peinture et la Poésie - il peint des paysages intérieurs.

Mallarmé et Rimbaud suit la tradition de Baudelaire

Mallarmé cherche à comprendre les correspondances par le pouvoir du métaphore. Le but du poète est d'expliquer le monde orphiquement. Le vrai sens spirituel du monde. (par ex. MacBeth nous explique l'ambition et la violence)

            Les intellectuels le suivent au 20ième s. comme Gide, Proust, Joyce (esprit d'Apollon)

Rimbaud cherche à expériencer ce monde spiritual. C’est l’esprit de Dionysus. Les surréalistes

 

Rimbaud  The poet of the tender years

 

né à Charleville en 1854

sa mère Vitalie - 5 enfants - le père, un soldat, a quitté la famille - elle est autoritaire, inflexible et énergique.  Elle lui ressemble - ils se heurtent.

Elle l'envoie au collège de Charleville - un enfant docile et obéissant mais c'est un masque

Un enfant prodige - une lettre en latin attaquant un prince

1868 "Les Etrennes des orphelins" 1er poème

1869-73 il écrit toute son oeuvre

Mai 1871 La Commune à Paris - une révolution des ouvriers (le dessin est pour toute la France de consister des communes des ouvriers.

A Paris - une lutte entre les ouvriers et le gouvernement

après cette date il écrit ses grands poèmes (16 ans et demie)

1870 au collège -Izambard - son prof - il dit adieu au collège

La France en guerre avec la Prusse

 

Poèmes anti-guerre, anti-pauvrété

(p.16)"Sensation" idéalisme - la femme est la douceur absente de sa vie.

(p.48) "Les Effarés"  la pauvrété - contre l'ordre social

la privation de pain est la privation de l'amour maternelle

(p.56) "Le dormeur du val"

l'art parnassien - un poème structuré, dur, une desc. objective

le trou de verdure (mot familier, argot qui nous touche)  devient le trou d*e fusil à la fin

                                    une crescendo - le trou - le soleil - la montagne

1er strophe - pittoresque

2ième S. v4 le 1er mot de mort "pale dans son lit"

3ième S. le ton change

4ième S. il est mort

le rythme n'est pas parnassien - enjambement - irrégulier - les alexandrins ne forment pas une unité

 

L'Art Parnasse   "L'Art pour l'art"

Un mouvement commencé par Les Jeunes France (groupe de rapins contre les romantiques tradionnels environ 1836)

Ils ont fait leur poésie dans un atelier comme un artisan.

Flaubert en prose

Théophile Gautier en poésie

L'art doit être autonome et dur

Gautier écrit 2 manifestes - "Préface Mme de Maupin" (1836)

L'Art 1857

un poème - "Emaux et Camées"

4 formes de l'art difficile - émail, onyx, marbre, vers

Mais il y a beaucoup de censure au 2nd Empire qui a causé les artistes à devenir des Parnassiens pour cacher leur avis politique.

Baudelaire ne fait pas partie à aucun groupe mais il a dédié  Les Fleurs du mal à Gautier

 

le Dandysme fait partie un peu au Parnasse

le dandy s'habille bien, porte des bijoux, se maquille etc.

Le dandy corrige la nature. L'artifice est loué

Byron

La parure est un masque d'indifférence (Musset)

Ou c'est un signe de la supériorité intérieure

Ou c'est pour corriger la nature (idéal du 18ième S.) qui est abominable et conseille le crime.

Le dandy n'est ni fils ni époux ni citoyen. C'est un cosmopolite.

"Le Rêve parisien" poème typique du dandy qui corrige la nature ... "L'architecte de mes féeries"

La forme de Rimbaud est parnassienne mais il montre son avis politique dans "Le Dormeur du val."

 

Le Poète comme Voyant - "Lettres du 13 et 15 mai"

à Paul Demeny les lettres du voyant p.304 "Car je est un autre"

La Psychanalyse

un moi familier que tout le monde connait

un autre moi - le vrai? il faut se déshabiller pour arriver à ce moi. Il Faut Détruire le monde familier.

L'Etranger - il faut se faire étranger au language ordinaire et créer un language poètique. Il faut l'aliénation.

p.306  "Des fonctionnaires, des écrivains...

306 - il faut être voyant par un déreglement raisonné de tous les sens"  en amour souffrance et folie

Rimbaud prédit Artaud "le grand malade" Genet "Criminel"

lui-même - "maudit"  et St John Perse "le savant"

p.308 Le poète est voleur du feu (language)

Rimbaud dénonce les 1ers romantiques "Musset et "Rolla"

Il aime la 2ième génération - Gautier, Banville  - des voyants.

Platon dans Phèdre dit que le poète est rhapsode qui communique aux personnes grâce aux dieux.

Les Surréalistes (1925-35, Breton, Aragon) et le Nouveau Théatre sont contre les chef d'oeuvres et le canon. C'est la poésie qui nous pousse dans l'inconnu.  L'amour et le rêve sont libérés (refoulé pendant les siècles)

Je  -  Autre

le cuivre  - le clarion (c’est le musician qui rend le cuivre un clarion)

le bois  - le violon

l'être humain  -  le poète

Le poète, pas l'artiste des chef d'oeuvres, nous pousse dans l'inconnu de nous-mêmes

 

Le Bateau ivre  -  Rimbaud et la Commune

La Commune  - une insurrection le 26 mars  1871 - les ouvriers ont pris le gouvernement à l'Hotel de Ville.

Le 21 mai  Les Versaillais (l'armée ud gouvernement sont rentrés à Paris et ont massacré les ouvriers (une semaine)  Rimbaud était là (lettre du 15 mai - il a dit qu'il serait à Paris

Rimbaud est désillusionné - la Commune est supprimée et son poème "Le Bateau ivre" pas accepté

p.80 "Le Coeur volé " écrit pendant la Commune - degout de l'armée

p. 68 "Chant de guerre parisien" contre les Versaillais

p.86 - "Les Mains de Jeanne-Marie"

 

"Le Bateau ivre"

Sources:

"Les Poètes de 7 ans"  Revolté"  annonçant la voile

-episodes d'enfance - les bateau à voile

Jules Vernes 20000 Lieugues

La Bible - Béhémothe  (Job 37-38)

"Le Voyage" de Baudelaire

JF Cooper - La Prairie  et Chateaubriand, Les Natchez

 

Le Plan Général

Premier Mouvement    Strophes 1-5 La Libération

S1 v1 "Je est le bateau dont les haulers sont tués par les peaux-rouges.  Le bateau est le poète qui s'échappe.

2ième Strophe - libéré de l'équipage (crew)

3ième S.  "Le tohu-bohu"  [towy bowy]  le grand tapage du commencement du monde - - il veut le désordre d'un enfant.

4ième S.  -  pas de falots (lighthouses)

5ième - l'eau pénetre le coque - il est ivre et libéré de gouvernail et de grappin pour suivre le fleuve.

 2ième Mouvement S. 6-15  le poème vecu par le bateau ivre

une litanie de "Je" qui commence les strophes:

S6  une mer infusé d'astres - lactescent - Verne

S7 "les bluetés - mot forgé de Rimbaud

rythme comme celui des amants (St John Perse)

S8  Les Je commence - "je sais" apprendre par coeur

v4 Un vers du Voyant "J'ai vu qqf ce que l'homme a cru voir"

-les cieux crevent - une connaissance de violence et de paix (colombes)

S9 "j'ai vu"   le soleil couchant

S10 "j'ai rêvé" des nuits polaires - des phosphores"

S11 "j'ai suivi"  la houle - la forme inaccessible

S12\13 la collision du bateau et de la terre

S14 des visions des monstres

Le 2ième mouvement est la découverte du bateau d'un nouveau monde plus fantastique et horrible que le monde ordinaire des rêves.

 

 3ième Mouvement      S16-23  L'ivresse disparue

S16  "martyr lassé"  le bateau est conscient de soi et fatigué.  Une pause dans l'ivresse où le bateau réfléchit

"Comme une femme à genou après l'extase

(est-il violé (raped) par son rêve?)

S18  "Bateau perdu"  une impasse - il n'est pas utile comme Le Monitor et ne peut pas continuer.

S19-21  un resumé de ce qu'il a vu

S21 "je regrette l'Europe"  un voeu de retourner à son pays d'origine - il n'est plus ivre

s22 il annonce le futur

 

 4ième Mouvement       Sa Chute "le Bathos"

S23 un anéantissement

 il veut rentrer chez lui, dans l'inconnu ou la mort

S24 "la flâche"  ("Les Ouvriers p.236) c'est où il a jooé avec le bateau à voile près de l'usine de son enfance. La nostalgie pour l'enfance.

S25 - Il ne peut plus révolter ou continuer comme mystique contre l'autorité des pontons

 

Resumé:

le voeu de quitter le monde familier

les nouvelles connaissances

la désillusion après de belles illusions

le drame entre le voeu de retouner au voyage (ou le retour à la nostalgie) et s'anéantir

la forme est parnassienne mais le ryhtme est nouveau - brisé

Bathos - - un ivrogne qui tombe dans une flâche

le bateau a son origine  à la rivière Meuse à Charleville où l'enfant joue avec le bateau à voile.  Ce bateau deviendra le bateau ivre - le voeu du poète de créer un language poétique par un dérèglement raisonné des sens. 

Apollon - Dionysus: l'individu devient soul, perd son individualité et devient unfié avec le monde - en dehors de lui-même - une oeuvre d'art.

Cet episode finit en bathos. C'est la réalité qui met fin à ses illusions (la flâche).  On ne peut vivre dans les illusions qu'en forme pure.

Le bateau ivre prédit sa vie.

 

Une Saison en Enfer 

une autobiographie spirituelle - une confession où il evalue son programme du voyant - où il examine les limites de poésie et la non-littérature.

Il s'agit du mal.  La souffrance, la violence dans le rythme des phrases.

La Préface

une confession - 1er 19 ans

"Jadis" - l'innocence, l'enfance

"Un soir" "La beauté" le sens traditionnel du beau est une femme.  Le drame commence. Il se révolte contre la tradition.

"Hyène" - une victime - comme l'albatros, l'artiste est bouc-émissaire au public qui agit comme des bourreaux.

"Je me suis enfui" (173) au monde intérieur.

"Le Trésor - la quête de son innocence dans l'art qui sert comme retour à son passé

 

Le Mauvais Sang

174 son passé   - la France, La Gaulle, et du 19ième Siècle

il prédit une révolte "Je quitte l'éurope" (176)

Le Maudit, (178) le forçat

Le Baptème lui a fait accepter le mal. (180) Les blancs ont baptisé les Nègres et le mal commence.

Les Rôles: lèpre, prophète, criminel, croissadeur

Comme Ham il se sent obligé de quitter son pays et trouver une autre race et terre.

Son masque de forçat et noir va le séparer de ses semblables et leur système de justice qui ne va plus s'appliquer.

Il cherche l'étendue de son innocence - le secret de son être.

 

Nuit en Enfer

Le pécheur est aliéné de Dieu, comme l'hyène du public et le forçat de la société

le poison est le baptême

il plonge en enfer (182) un exile volontaire (je pense donc...)

la souffrance est son sens de solitude(183)

 

Délire I

ce que le voyant a tenté dans la vie - le drame humain

la vierge folle est Verlaine, époux infernal est Rimbaud

l'excés de l'expérience du corps.

186 - "la vraie vie est absente" ce que nous disons après une expérience infertile  (Lacan et le désir)

"un secret pour changer la vie"  188 - pour remplir l'abime romantique

191  - Verlaine\Rimbaud comme Frank\Eddie il dépend de lui.

 

Délires II:  Alchimie du verbe

ce que le voyant a tenté poétiquement.

-l'excés de l'expérience de son esprit.

192 - son enfance

194 le poète comme magicien qui jette des hallucinations des mots, des sophismes magiques

Il peint les ouvriers comme sujets poétiques.

198 - "De joie je prenais une expression  bouffone ....

Les mots lui manquent de décrire ses visions

(moi - le désir de Lacan = satisfaction s voulues moins l'amour reçu)

O saisons (temps-réalité) O chateaux! (rêve de pierre)

 

L'Impossible

Ses vols à joindre l'Est avec l'Ouest (202)

Un effort à correspondre l'esprit et le corps.

"M. Prudomme né avec le Christ" Lui, le poéte est damné (202) et cherche ses semblables dans un effort d'être sauvé.

 

L'Eclair

Comment achever l'éternité, l'esprit, le salut?

Le travail humain - il en veut plus. On révolte contre le travail pour trouver "dieu": le saltimbanque, mendiant, artiste, bandit, prêtre. 204

 

Matin

Espoir? Il cherche la pureté de la 1ière messe de Noel sur la terre.  Les portes de l'enfer ouvert par le fils de l'homme.

 

Adieu

L'automme déjà... fin de saison

Le cycle de vie

1. la pureté - le voeu de changer le monde 206

2. le péché - le monde tâché

3. la pénitence - il enterre son imagination

 

Mage ou ange? Il est rendu au sol.

"Il faut être absolument moderne."

 

Resumé:  y a-t-il de l'espoir?

 Il s'agit des souvenirs du poète à travers son enfer - une bataille spirituelle où il tâche de se définir:

hyène, forçat, clown, mendiant, travailleur, amge ou ange.  Un aliéné qui cherche le spirituel au dessus des rôles de la société, mais à cette époque il est rendu au sol, comme le bateau ivre.

la fin, c'est le silence.

 

 Eddie Wilson finds Rimbaud  (Eddie and the Cruisers)-L'intrigue s'agit d'un journaliste qui fait un rapport sur la disparition d'un rock-singer Eddie Wilson. De plus, avant son adieu On a refusé une idée d'un album à thèse à Eddie, entitré "Une Saison en enfer." Le film s'agit aussi de la quête de trouver la cassette manquée de cet album.-L'influence d'Eddie sur ses semblables \\ l'influence de Rimbaud sur les écrivains et lectreurs du 20ième siècle. On va comparer l'esthétique de Rimbaud à celui d'Eddie, examiner le film pour étudier l'attraction d'Eddie à ses semblables, et à nous.

I. Arthur et Eddie

  le bateau ivre et la voiture d'Eddie

"O que j'aille à la mer!"

Le voeu de l'enfance - un retour

L'enfance et l'echec

La césure et Une Saison et Eddie

L'enfance et le trésor - l'étendue de son innocence

L'Aube et la poésie et l'enfant

Les jeux\\ les poèmes

La fin du jeu - la fin du rêve

La fin du poème - le retour à la réalité - Midi

L'esthétique de Wilson - les chansons qui font des echoes

"Dark Side

"Palace Depression" et "l'Alchimie du verbe"

le voeu de faire la poésie de la vie commune

L'alchimie - le dilemme du poète qui cherche des references impossibles

 

II.  Il faut envoyer le Génie - l'influence du génie au lecteur et ses semblables

James Lawler - il faut le héler, le voir, le renvoyer

  God, or poetic language, must be hailed and recognized as the source of meaning and miracle, but also distanced.  Lawler explains:

We must see his glory, but acknowledge it as eternal and separate, and transcending our particular needs.  In fact, he must be like the language of the poem, that is humanly meaningful and yet strange, near and yet unsoundable.  The paradox of sending him further ahead is the means we have of preserving the nature of love, so that it remains both "affection égoïste" and "passion pour lui." (97)

Si on essaie de l'imiter on devient comme une pierre.  Il faut sivre le génie et pas l'imiter

"Suivre ses yeux, ses souffles, son corps, son jour"

Eddie est le Génie  -  l'autre et il influence ses semblables

-7 retours en arrières

1. La césure - Eddie au centre du cadre

2. Frank et Joanne - puis Eddie sur la Plage - au centre

3. les 2 "Dark Sides"  - bois devient violon

4. Sal présent et la nostalgie  "Wild Summer Nights" and

"Tender Years."

5. Le concert à l'université

6. la regle de 180 degrés et le role de Kenny

7. A l'atelier "Satin Records"

Frank et JoAnne sont prêts à renvoyer Eddie.

III.  La Vraie Histoire et celle de TV

Maggie et son discours

Le Vrai Eddie

La prise d'Eddie de très proche

Les publics différents

les voyelles

IV.  Suivant Rimbaud

Cocteau, Claudel, Sagan, Frank, Wordsworth et le prof

 

Les Illuminations

Le Poème en prose

1809 Gaspard de la Nuit

1869 Spleen de Paris:  petits poèmes en prose

L'effet est visuel (Gerald Mast - Specularization)

 

Les Illuminations    "Colored plates"

"Mystique"

"Conte"

"Matinée d'ivresse"

"Après le deluge"

"Nocturne vulgaire"

"Bottom"

Ornières"

 

L'Angélisme

le but est de trouver le lien entre l'humain et l'ange est de arriver à la connaissance surnaturel.

Les anges sont des esprits intermédaires entre l'être humain et dieu.

Leur connaissance est plus intuitive

La mission

ESP - la parapsychologie

L'être fini aspire à l'infine

de l'orgueil

Dés que nos idées deviennent abstraites nous avons tendance vers l'angélisme.

 

Platon

Le symbolisme

la poésie moderne

Le vol icarien

"les plaintes d'un Icare"  Baudelaire

 

Le suicide angélique si on oublie le vrai monde

 

Baudelaire - l'amour spirituel

Rimbaud - la quête spirituelle

Mallarmé - la peur d'impuissance

 

Rimbaud - la tentation de silence

 

James Lawler:  Un sermon

 

On suit:

ses souffles

ses voyages

ses visions

son jour

 

les attributes de l'amour

 

Pathos-Bathos

c'est une humiliation mais la lucidité de cette humiliation, de cette chute de nos années tendres vaut la peine d'être parcourru

 

Baudelaire emploie le language poétique pour comprendre sa forêt de symboles - son labyrinthe moderne de Paris.

Les Correspondances

litéral - entre le naturel et surnaturel, arrivé par le poète entre les sens eux-mêmes, le synesthésie

métaphorique - la forêt et la mémoire, espace et temps

symbolique - on arrive à cette connaissance par le synesthésie

mythique ou anagogique - si on procède de cette manière on devient comme un shaman qui va arriver à une connaissance de l'invisible

 

Les Fleurs du mal (poèmes qui ont leur source du mal)

1846 - 1er titre "Les Lesbiennes" titre à choquer mais aussi implique la stérilité "Les soifs inassouvées"

1848 - "Les Limbes" région neutre entre la vie et la mort

1857 Les Fleurs du mal apparait 1er volume - il y a un procés contre lui et Flaubert - la censure

La Dédicace est à Gautier - la plupart des poèmes écrits dans les années 40.

La Structure:

Intro:  "Au Lecteur"

I. Spleen et idéal

II. Tableaux parisiens

III. Le Vin

IV. Les Fleurs du mal (sadisme)

V. Révolte (le Diable)

VI. La Mort

 

Il vaut mieux étudier les thèmes:

1. Le Rôle du poète

Les Corresponsances

Moesta et Errabunda (enfance)

Albatros

Le Guignon

2. Le Mal

Au Lecteur

Les Sept Vieillards

L'Héautontimoroménos (le maso-sadisme)

Duellum

Voyage à Cythère

3. L'Evasion

L'Invitation au voyage

4. Le Beau

La Mort de artistes

5. L'Amour - la recherche

Le Balcon

 

1.  Le Role du poète

a. "Les Correspondances"

celui qui marche à travers des symboles - la mémoire

b. "L'Albatros"

2 sens de punition

celle du public

la peur de l'échec (castration)

le thème du poète isolé et incapable de s'adapter dans un monde hostile.

Freud - peur de castration

Flaubert - le meilleur texte du cas de l'écrivain

le Poète:

Moyen age - artisan

16ième S. - artiste protegé par un patron

17ième S. - artiste grâce à la pension du roi

18ième S. - les droits

19ième S. - poète isolé dans les grandes villes indifférentes

 

c. "Le Guignon" - la malchance - une déesse qui ne s'explique pas. Elle est responsable de la méconnaissance de l'artiste par le public.

S1 "Un poids si lourd"  l'indifférence du public

 ou la stérilité de l'écrivain

S2 "Sépulcres célèbres" - artistes connus

S3 "Maint joyau"  - des expériences cachées, des idées, l'inspiration qui n'est pas venue

S4 "Maint fleurs" les oeuvres pas écrites ou pas lues.

 

d. "Moesta et Errabunda"

La Rhétorique - employée par toutes les personnes au pouvoir pour persuader des gens à agir.

Le Militaire a un livre de rhétorique - Walk softly and carry a big stick.

L'essence d'un problème politique peut rester sur une figure.

 

L"Apostrophe - une adresse directe à un être absent, mort ou inanimé par quelqu'un qui parle en première personne.

Une structure de "je-tu" manipulée où la chose inanimée est rendue présente, animée ou anthromorphique.

 

"Moesta et Errabunda" (sad and vagabond)

des choses inanimées:    mer, wagon, paradis parfumé, même le latin appelés par le poète pour satisfaire ses besoins.

S1 "Agathe" Une figure?  Elle est morte?

c'est le désir de la voix de l'AUTRE

Une prostituée dans ses Carnets

Agathe veut dire "agate" une pierre précieuse que le poète veut faire parler.

Le poème s'agit de l'évasion - la structure de v1 et v5 et celle de répétition et de retour.

Le Retour à un état primitif

S1 la virginité

S2 la maternité (mer - mère)

S5 L'Enfance

S3 Les Apostrophes du train, du bateau

Agathe s'absente du poème

L'adresse directe se perd "est-il vrai?"

Une Perte d'animation du sujet du poème rendue par la perte de l'enfance que le TEMPS animine!

S4 Une nouvelle adresse "Paradis parfumé" (Apostrophe)

Mais le danger de se noyer dans cet "état nouveau"

S5 A cause du danger, le poète diffère l'arrivée et la strophe ne se termine pas (pas de phrase complète)

S6 S5 se diffère en 2 questions:

1. plus loin de Chine?

2. Peut-on le rappeler d'une voix argentine?

(la voix argentine de rhétorique)

Le Sujet du poème est l'Apostrophe et le désir de l'innocence et le rappel du temps.

Est-ce que le language poétique est capable d'être le pont pour passer l'abîme entre le présent et le passé à travers la mémoire?

Lacan

Un lien entre la maternité et l'apostrophe

Le dévélopement verbal de l'enfant commence avec La Demande adressée à la mère

La mère adressée est une personification, pas une personne, de l'Absence, de l'AUTRE.

La demande est qqc de plus que la satisfaction.

La demande de l'Enfant pour l'Autre // la situation primordiale de la mère qui porte l'Autre dans son sein.

la maternité - elle porte l'autre situé DEDANS les besoins qui peuvent le satisfaire.

DONC:

nos besoins sont personifiés par le sein

ces besoins sont sujetés à la Demande

Donc les besoins retournent toujours alienés, incapables de satisfaire totalement.

L'apostrophe // à cette demande c'est MAMA!

La relation à la mère // à celle de l'Autre

Chez le problème de l'avortement - l'animation du foetus

(par ex. Gwen Brooks veut oublier!)

Il faut distinguer entre interlocuteur et destinataire

 

Chez Baudelaire:

Litéral - l'apostrophe est le pouvoir poétique

Métaphore - Agathe et la voix argentine

Symbole - La relation entre interlocuteur et destinataire

mythe - la situation primordiale

 

2. LE MAL

"Au Lecteur"

S1, 2 Ton de véhémence de prédicateur il accuse l'époque

Le hédonisme de remords - pas de vraie contrition - nous voulons une récompense

S3 Satan le savant chimiste les sons "S" qui vaporise notre volonté

S4 Satan chez Dante a de l'horreur, ici pas d'horreur

nous sommes des marionnettes de Satan

S5,6,7 Le Diable traditionnel

S8 Les monstres // le 7 péchés cardinaux du moyen age

L'orgueil, l'avarice, l'envie, la gloutonnerie, la luxure, la colère, la paresse- la menagerie du mal du moyen age

S9 le 8ième péché est le pire -

S10 - c'est l'Ennui qui réduit le monde dans un baillement

"Hypocrite lecteur" - il attire le public - le contraire d'un prédicateur qui s'éloigne des croyants en les jugeant.

C'est une confession générale de l'époque

Il renverse les lois de Platon - c'est le diable qui tiennent les fils.

 

Le mal et "Les Sept Vieillards"

S1 Le décor "spectre en plein air"

S2 la ville // la mer

les quais

Ts Eliot "The Wasteland" "Unreal city"

le décor // l'âme l'acteur

le tout est une scène de distortion physique

S3 "Les tomberaux" nous fait penser à la mort

Il les suit

S4 Le Vieillard - un peu surnaturel "sans..."

la distortion physique//la dist. psy.

S5,6,7 la distortion géométrique

S8,9 le vieillard se multiplie. Mystère

S10 il fait appel au lecteur - ces êtres ont l'air éternel, surnaturels, peut-être comme les 7 péchés cardinaux

S11 - "le 8ième?" l'ennui? c'est le mal et pas dieu qui est le Phénix

S12 La peur du poète et le son du double césure

il est ivrogne

S13 La Mer // notre état d'âme

notre raison est comme un bateau sans mât perdu dans la mer du mal.

Nous sommes trempés dans le mal comme les strophes 1,2,3.

c'est compliqué le mal, comme le sado-masochisme

 

Le Mal et le Sadisme

 

Le M. de Sade - dans l'acte sexuel il n'y a pas de réciprocité:

toujours un partennaire plus agressif et un plus calme, un opérateur, un bourreau qui ne se pense qu'à soi.

et une victime

D'où vient la cruauté?

"Duellum" un lien entre l'acte sexuel et l;a cruauté

B.   dans tout acte de volupté il y a un sentiment de faire le mal.

Il y a un lien entre le bourreau et la victime.

Baudelaire et de Sade - notre pente naturelle nous incline vers le mal. La nature ne fait que des monstres (Faulkner). La vertu reste dans l'artificiel.

Pourquoi la volupté donne-t-elle un sentiment de coupabilité?

 

"L'Héautontimorouménos" notre duplicité

Saint Augustin - celui qui fait le mal porte en lui-même sa propre punition

Oscar Wilde "Spear - side"

Le titre - celui qui est victime et bourreau à la fois

S1,2,3 le bourreau qui frappe la femme

S4 Un changement - "L'ironie"

S1 Moïse - il investit l'acte ad'un élément réligieux

(un transvestissemnt)

La Reversibilité de la souffrance - un dogme chrétien

la souffrance porte des bienfaits, surtout d'un innocent.

Il y a un rapport avec le maso-sadisme

S3 Il veut que les larmes retournent à lui-même

S4 - S7 Il tourne vers le sado-masochisme

Le faux-accord

La vorace ironie

S7 notre élan vers le bien et le mal - notre duplicité

nous ne sourions plus. Nous rions ironiquement.

Le rire c'est l'alibi de l'absence du paradis après la chute. 

 

3. Les Thèmes de fuite et de l'évasion

"L'Invitation au voyage"  poème en vers         Une invitation à une personne d'aller à un pays qui favorise l'amour.

Goethe 

S1 le poème // un tableau   "ciels"

la femme et le pays se ressemblent

tes traitres yeux?  le soleil et le brouillard

Refrain  Là  - pays idéal

ordre -

beauté  - ?

luxe - des objets qui brillent

calme - une philosophie de calme

volupté - une richesse des plaisirs des sens

Est-ce que le refrain est ce qu'il veut que la femme soit ou est-ce que c'est vraiment la femme?

S2 La splendeur orientale  - poli - les miroirs profonds comme la profondité de leur amour?

la langue natale

S3  l'extérieur en Hollande?  les bateaux viennent pour elle

Le rythme - 5 syllabes les bateaux balancent comme les vers- le poème est cadeau à la femme

Qu'est-ce qui est poétique - la quête du Beauté

 

4. Le Beau

a.le sacerdoce du beau

-Platon - le culte du beau - le beau est qqc. de supérieur du monde sensible - et toujours impossible

"le rêve de pierre"

-Plotin -  3ième S. ap. JC - l'étrangeté du beau

-le beau élève l'âme en le contemplant

-le beau est inaccessible et donc cause la tristesse

Mallarmé - l'azur

Mann - Mort à Venise

b. Baudelaire critique littéraire et de l'art

on accepte ses jugements

             1. Poe et le beau

                        The Poetic Principle

                        -le but de l'art est d'àtteindre le beau

                        -le beau s'exprime en de brefs éclairs

                        -l'hérésie de l'art didactique -comment séparerle le morale et le beau

                        The Philosophy of Composition

                        -il nie l'inspiration

                        -il faut le calcul

                        -il faut suggérer au lieu de décrire

                        En defendant Poe Baudelaire se défend

                           La critique est un art pas une science

            2. Baudelaire et Delacroix

                        a. l'accent sur le bizarre, le nouveau, la laideur, l'horreur

                        b. l'art doit s'attacher à un élément particulier, pas général

                        c. l'art doit dompter le naturel

                        d. l'elan du beau de l'enfant est imp.

                        e. Delacroix donne un aura à ses tableaux. Il possède le génie du travail. Il ne copie pas la nature.

                        Il réfléchit longuement mais exécute rapidement.

La Mort des artistes

une question puis 3 exclamations -très hermétique -mallarméen

1er Quatrain

artiste comme chasseur, athelete, amuseur

"grelots" les cloches (court jester)

"morne caricature"

"baiser ton front bas" le public - il prostitue son art pour le rire et le succès

le péché vénal de l'art - "Combien de pitreries dois-je faire pour vous faire plaisir?" Le but des applaudissements

le prof aussi?

"caricature" la femme aussi?

"Pour piquer dans le but" la création du beau

"les javelots" - les oeuvres? inachevées

l'artiste est sculpteur, athelète, amuseur, amant

"grelots" représentent les divagations de l'artiste pour arriver à son art "mettre au grelot"  (get to work to harness)

 

2ième Quatrain - la réponse

v3 La Création du Beau - la Grande Créature

"l'infernal désir" le risque de damnation - l'artiste imite Dieu.

"des sanglots" - le beau est inaccessible

l'orgueil comme chez Faust et aussi on est torturé

1ier Tercet

La stérilité des artistes

2ième Tercet

Un espoir

"Etrange et sombre Capitole" une colline à Rome (2 sommets, le temple de Jupiter par Michel Ange)

L'Espoir de l'artiste d'être comme un musée et d'être apprécié après sa mort.

"Tel qu'en lui-même enfin l'éternité le change" Mallarmé

"Les Fleurs"

-les oeuvres du poète qui ont besoin du soleil et du temps pour être compris et connus

-les idées de l'artiste qui ont besoin du temps etc.

-ou c'est l'idée de la mort qui vont faire travailler l'artiste

La mort de l'artiste est l'espoir de devenir vrai artiste plus tard

2 sortes de damnation: de dieu, du public

 

5. L'Amour

1. Jeanne Duval -  jaloux -

2. Mme de Sabatier -femme de salon

3. Marie Daubrin - actrice - complexe

4. Sa mère Caroline

l'amour charnel, spirituel, associé avec la mémoire

 

Le Balcon   1856

DeBussy l'a mis au musique

Resumé:  Le poète va au balcon après l'expérience de l'amour? Est-ce que cette expérience va répéter? Le souvenir?

S1

V1 "Mère des souvenirs - le passé

V2 "O toi"  - apostrophe ou le présent?

V3 "Tu te rappelleras"  - le futur

la femme est le catyliseur de la mémoire?  la source des souvenirs?

S2  Le passé

l'amour physique - l'ardeur du charbon

l'antithèse - "des impérissables choses"

ton coeur - le désir spirituel - l'amour infini

ton sein - physique

S3  Passé-présent  en contemplant l'infini il reste très proche d'elle

le balcon est une extension de leur chambre en espace

S4 Le passé  "La nuit s'épaississait ainsi qu'un cloison"

pas de vision mais les sensations sont très concrètes

"je buvais ton souffle"

S5  le présent "l'art d'évoquer"  la poésie

il a essayé d'autres femmes? ou d'autres genres?

l'art de la mémoire

S6

Ces serments

ces parfums

ces baisers infinis

Ces expériences vont revenir après être lavé et formulées dans la mémoires?

"O serments!  L'apostrophe - il fait appel à la poésie de revivre ces choses.

Le poète est au balcon entre le fini et l'infini

Qui est la mère des souvenirs?  Il l'appelle?

 

Le Role du public dans la poésie

L'intertextualité - la mort de l'artiste, le sang la performance, le public.

 

Le Sang d'un poète

Cocteau  - le sang et l'inconscient  l'encre est le sang bleu de l'écrivain

1ier Episode:  La main blessée ou la cicatrice du poète.  Par cette blessure il fit vivre la statue

2ième Episode "Les murs ont-ils des oreilles"  il se suicide dans son rêve.

3ième episode - "La Bataille de boules de neige" où Dargelos frappe le jeune poète et le rend poète.

4ième Episode "La Carte volée"  le poète joue aux cartes avec la dame statue. Il triche et est attrapppé.  Le public applaudit sa mort.

La cheminée qui a commencé à tomber au debut du film complète sa chute.

 

All That Jazz   Joe Gideon, beaucoup de publics.  La finale est une danse-chanson devant tous les gens dans sa vie.

Le Public dionysien

Nietzsche  La Naissance de le tragédie de l'esprit  de musique

il s'agit du dévéloppement de l'art et le role du public

L'art  et son monde se déroule dans le monde complex d"Apollon et Dionysus. 

 

Apollon est le batisseur, le tailleur du rêve, et de l'imagination, la sagesse de l'apparence, l'artiste.

 

Dionysus est celui qui performe, le danseur, il représent l'art non-plastique. C'est l'ivresse et l'extase de la musique, la danse, c'est l'oeuvre de l'art.

 

L'esprit de musique a donné la naissance à la tragédie. Les Grecs ont senti une joie primordiale de l'existence grâce au fait qu'ils vont mourir.  Ils prennent plaisir dans le mystère tragique parce que ca perpétue un désir de comprendre et d'aller au dela de comprendre. 

Le mystère dans la jouissance de tragédie est sentie premièrement dans la musique, surtout la dissonance dans la musique qui agit sur nos sentiments et pas l'intelligence.  La musique nous fait désirer comprendre et d'aller au dela de comprendre.  Nous sentons la joie dans la mort comme dans la musique - un effet que nous ne pouvons pas expliquer, seulement comprendre.

Donc la musique a donné naissance à la tragédie et nous empêche de détruire l'éternité.

Le choeur grecque célèbre  la tragédie dionysienne aux fête de Dionysus.  Ils représentent activement la tragédie de dionysus et sont une image de miroir de Dionysus à tout le public.  Le choeur est le public idéal.

Donc, l'accent est sur la participation et pas l'observation. Les acteurs, actrices et le public performent la pièce. Les pouvoirs d'Apollon leur donnent la force de construire l'oeuvre et les pouvoirs de Dionysus leur donnent l'energie, la passion et l'expérience de la représenter.

 

Nietzsche accuse Socrate et son optimisme (la raison et la virtue de connaissance) de chasser le choeur de la tragédie et donc créant un public de critiques socrates observateurs.

Il préfère un public barbares critiques et écouteurs esthétiques de Dionysus qui donnent naissance à de nouveaux mythes en préservant les pouvoirs de l'imagination et de la création.

Cocteau emploie le mythe Apollon-Dionysus

l'hermaphrodite

le public n'apllaudit que sa vraie mort

 

Fosse comme Cocteau cherche le public idéal qui peuvent participer dans le dithyrambe un hymne et danse passionné et de frénésie.  Pendant la performance la vie de tous les jours est oubliée. On devient consacré au service de la mort.

Fosse ajoute la danse au texte de Cocteau.  "NY to LA"

Il y a 2 versions. La 2ième est dionysienne qui perd tous les publics des producteurs sauf le dionysien, comme sa femme.

Les tours (Les colonnes méchaniques) de Fossé et de Cocteau (la cheminée) tombent à moins qu'il y a un public qui puisse lire l'oeuvre sujective qui arrive entre le temps qu'il faut pour que la cheminée et les colonnes tombent.  Entre le temps d'ouvrir et fermer un livre.

Cocteau "chimney time"

Fosse ""Showtime"

"L'Arlequin habite Port-Royal"

L'intertextualité nous aide à comprendre davantage.

C'est le combat de l'artiste contre la mort? Ou, c'est le désir de la mort comme moyen de renaissance et d'éternité (Une transformation)

 

Orphée et la quête pour le public dithyrambique

Orphée cherche l'éternité dans sa poésie.

C'est le poète qui combine les forces d'Apollon et de Dionysus.

En cherchant sa femme en enfer, il plonge dans le surnaturel et veut faire retourner sa femme au monde de tous les jours.

 

Nerval dans "El Desdichado" cherche sa femme éternelle.

C'est un poème hermétique

S1  le ténébreux

le veuf

l'inconsolé

Le prince d'Acquitaine - il se compare à la nobilité

abolie - il a perdu sa nobilité

Ma seule étoile est morte - Jenny, Adrienne

Luth constellé - sa poésie est plein de femmes

la femme comme guide

S2  v1 Octavie et La Brodeuse à Rome l'ont aidé à ne pas se suicider

v4 il avait rendez-vous avec Octavie

sous la treille de Portici (emblème de Portici et la rose et le pampre)

S3 Lusignan - famille fondée par un dragon-femme - une fée qui s'appelle MELUSINE    

v2 le baiser d'Adrienne à l'âge de 9 ans - expérience traumatique

v3 la sirène - la femme qui attire l'homme mais donne la mort

S4 - v1 2 crises de folie

v2 Orphée cherche sa femme éternelle aussi

v3 la sainte c'est le christianisme

   la fée - c'est le monde paien

Dans la poésie il combine des forces pour entrer dans le surnaturel

il module les chansons pour traverser au surnaturel.

 

Artémis - la déesse de la lune - même chose

Nerval dans son effort d'effacer la frontière entre le rêve et la réalité crée une poésie hermétique.

 

Le Hermétisme

il s'agit des choses difficiles à comprendre pour établir une code entre les groupes

Les Hieroglyphuques

Le théatre grecque est un culte

Au Moyen Age

Les Lapidaires taillent des pierres précieuses (le rubi signifie le sang de Christe

Les Bestiaires - des recueils d'animaux (le pélican)

L'argot crée des symboles et est très hermétique

 

1862 Mallarmé "L'Art pour tous" un manifeste de language poétique

"Toute chose sacrée et qui veut demeurer sacrée s'envéloppe de mystère"

Le But d'hermétisme est d'éloigner les vulgaires, de créer un language poétique et d'initier les gens à la poésie

le but - un language poétique pour explorer le surnaturel - le monde éternel.

par ex. la partition dans la musique - connue par les initiés

le cygne de Mallarmé

Le cygne d'Avon

Le cygne de Mantou - Virgil

le chant final

 

le mystère garde le language poétique

La Forme doit être solide et communiquer même après la mort du poète

La Figure - ce que les lecteurs voient dans les poèmes. Ça dévéloppe toujours et change.

La Figure est féconde éternellement. Chaque poème st une nuit capable de mille aubes.

 

Le Public collabore avec le poète et leur croyance préserve sa poésie.

 

Stéphane Mallarmé

 

Henri Mondor - grand chirurgien est un grand biographe de Mallarmé

2 carrières de Mallarmé

celle de poète

celle de professeur (à chahut -  pas de controle sur ses élèves)

son père est fonctionnaire - vie d'ordre à Sens (sud de Paris)

donc - la poésie choque cet ordre.

1861 - prof à Sens

il lit Baudelaire, l'art parnasse, Gautier

il voit l'inaccessible comme but

il épouse Marie Girard

1862 "L'Art pour tous" titre ironique

1863 - prof au Collège de Tournon (ville lugubre - il est hanté par L'AZUR

1864 - il commence "Hérodiade" (1864 -98 sa mort) c'est le poème le plus travaillé

(Hérodiade est princesse stérile dans une tour)

un drame et un texte musical

son ésthétique - "Peindre non les choses mais les effets qu'elles produisent"

"Je ds une fleur et musicalement se lèvent le parfum absent de tous les bouquets" (?)

1865 "LAprès-midi d'un faune" - réponse estivale à Hérodiade.

il s'agit d'un satyr (faune) qui essaie de séduire 2 nymphes à la fois!!!! (rêve ou réalité?)

DeBussy l'a mis à la musique

Njinski l'a mis en danse

1871-83 à Paris

1875 ésthétique - "Qu'est-ce que cela veut dire?" le poète explique ce que le monde veut dire. (Claudel sera influencé)

1880 Méry Laurent - maitresse de lui et Manet?)

1880 - il commence "Les MARDIS SOIRS" réunions des artistes

1883 - année triste

mort de Wagner (théatre musique) et de Manet

1885 "Prose pour Des Esseintes" - c'est un poème pour le héros cérébral d'A Rebours de JK Huysmans (roman décadent)

1. Est-ce que "Prose..." sera facile à lire pour Des Esseintes?

2. Ou, est-ce que prose veut dire "language liturgique" qui sera le seul language digne Des Esseintes?

Mallarmé occupe la rive droite

Verlaine - plus populaire occupe la rive gauche

1886 au Lycée Condorcet - il est chef

Divagations - des essais par ex. "Crayonné au théatre"

1889 - La Tour Eiffel

1890-91 - il fait la connaissance de Valéry, Gide

un nouveau Socrate - on l'appelle

1896 La mort de Verlaine

Mallarmé est prince de poètes maintenant

1898 Sa Mort

Rodin - "Combien de temps faudra-t-il à la nature pour refaire un cerveau pareil?"

 

Le Tombeau d'Edgar Poe       (public hostile)

Poe a influencé 3 générations de poètes français:

Baudelaire qui  aime la qualité incantatoire de ses vers et

aussi c'est le GUIGNON qui marque Poe

Mallarmé - la qualité incantatoire

Valéry - la théorie de la poésie pure

Les Anglais croient que Poe soit médiocre - incapable d'écrire un long poème. Ils préfèrent Coleridge etc.

1er Quatrain -  v1 Le poète qui disparait derrière son oeuvre

v2 "suscite"  (give birth)

v3 "glaive nu" le sens biblique de l'épée que les anges portent. Son siècle ne l'a pas connu.

v4 Le poète est ange qui triomphera après la mort.

 

2ième Quatrain -  v1 "Eux"  ses contemporaires

v2 "Little Gidding" TS Eliot "To purify the dialect of the tribe."

v3 L'alcool a influencé son oeuvre

v4 Son époque l'accuse de sorcellerie

 

1er Tercet

v1 du sol  - matière, de la nue - esprit

Le grief est la lutte entre la chair et l'esprit

v2,3 Le grief à nous, si notre idée ne correspond pas avec celle de Mallarmé

 

2ième Tercet

v1 Calme bloc (tombeau?) chu "désastre" (mauvaise étoile?)

v2 Que les poèmes restent durables dans l'avenir

v3 Ce poème sera une résistance contre les blasphèmes futurs

 

Images:

le glaive  (Gladius vd "épée")  Edgar vd "guerrier heureux"

le tombeau - bloc - un ancien météor qui est tombé

L'éternité - le temps qui change la personne à un poète

le drame du temps qui commence après la mort du poète

le tombeau et ??   Le poème est le tombeau

le public ne connait pas le poète, ne reconnait pas le poète

sens litéral

sens métaphorique

sens symbolique

sens mythique

 

Le Pitre châtié

(1864)

Qu'est-ce qui est arrivé au poète qui l'amène à ce point dans la vie?

1er Quatrain (idée de révolte pour laquelle le clown sera puni)

v4 "le mur de toile"

(Petouchka - une marionette qui voulait devenir humain et tomber amoureux)

v2 "histrion" il est acteur

v3 l'art de l'acteur qui evoque avec des gestes (je)

la plume - celle de l'ecrivain, de l'acteur

la suie ignoble - le public qui ne l'apprécie pas

le poète est clown, histrion ou écrivain

quinquets - la rampe de l'acteur ou la lumière dont un écrivain a besoin

v1 "Yeux, lacs..." Une métonymie de son désir (yeux) de plonger dans une tentation:

celle de quitter son métier?

celle de désirer une femme?

2ième Quatrain

v1 il est nu "limpide" et traitre à son art?

il a laissé tomber son costume de clown

pas un bon nageur

ou pas un bon aimeur!

v2 il était mauvais acteur

v4 il veut jeter son maquillage et son costume - ses outils

mas il se sent renouvelé à ce temps-ci

1er Tercet

v2 le soleil l'irrite. C'est la punition

2ième Tercet

v1 le fard (maquillage) comparé à une rance nuit!

v2 ingrat pour avoir quitté le cirque

v3 il perd son art d'attifer (orner)(Dans "L'Azur")

la quête spirituelle (pas de maquillage)

1. Sens litéral

Yeux - un synecdoche - une figure rhétorique

une femme ou une tentation - un désir de quitter son job.

Ce désir devient un lac. Il plonge mais le lac devient glacier - ce qui arrive à beaucoup de tentations pour l'inaccessible?

2. Sens métaphorique

Le clown est le poète

l'acteur

le saltimbanque (Baudelaire - Le vieux saltimbanque")

Rouault et Picaaso se sert de l'image de clown

3. Sens symbolique

Hamlet est métonyme de théatre - l'endroit de la métamorphose

            la source de toute métamorphose ou changement

ici, il a renié sa muse et en est puni. Sa muse est ??

ou Hamlet  comme l'expression complète de tragédie - l'adolescent qui ne peut pas devenir adulte

Il est désillusionné  mais il faut se révolter pour connaitre vraiment votre position - votre vocation ou profession - il faut explorer le lac pour comprendre votre job (lac - lack - autre)

4. Sens mythique - le voeu d'être Dieu  (see "Brise Marine")

 

Le vierge le vivace et le bel aujourd'hui

Quels seront les possibiltés?

S1 Il prépare la métaphore

v1 Le nouveau

v2 une image d'oiseau

v3

v4 "vols"

 

S2   Il nomme l'oiseau - le cygne

le cygne est en prison pour ne pas avoir volé au sud quand l'hiver est arrivé.  Le cygne se souvient du temps où il a perdu sa liberté.

 

S3 v1 il lutte dans le glacier

"cette blanche agonie" le moment avant la mort

v2 il n'a pas de liberté de l'air, donc lespace inflige la douleur.

v3 incapable de secouer l'horreur du sol

S4  "fantôme" blanche comme la neige assigné (summoned) par ?

v2 il est stoïque (Pascalien)

v3 "vêt" mettre un masque

inutile - il aurait pu aller au sud

 

sens litéral - en prison dans la glace pour être resté dans la région de l'hiver - en exile

sens métaphorique

le cygne est signe - une métaphore en exile du language ordinaire  (see "Crise de Vers" "Tout au monde existe pour aboutir à un livre")

le cygne est poète

Mantou - Virgile

Cambrai - Fénélon

Avon-Stratford - Shakespeare

le chant final - swan song

Leda et le cygne - le cygne est Jupitère

sens symbolique

le cygne a ue des expériences impuissantes

le lac dur - le public indifférent

   le papier blanc sans oeuvre

Il cherche un publc pour l'aimer ou il cherche à commencer à écrire.

Le cygne est poète, artiste, quelqu'un qui veut créer dans sa profession, un médecin, prêtre, professeur etc.

sens mythique

S2 Le cygne est Jupitère

      "Magnifique"  Luc 1:46  Marie qui porte Jésus

il s'agit de porter un dieu ou de donner NAISSANCE à un dieu

Le Grand désir est de s'élever au dessus du monde matériel, de devenir un signe pur sans référent (Lacan)

On cherche à créer, c'est impossible d'être originel. Cette expérience est destinée à l'échec. Mais "mépris" - le cygne est stoïque comme Pascal Il refuse d'abandonner son désir.

Est-ce qu'il sera là l'hiver prochain?

 

Salut

Pour un "Toast" à un groupe de poètes, artistes à un banquet pour la revue littéraire La Plume en 1893

Mallarme précide à la 1ère table

Ce poème est le premier d'un recueil Poésies

Hermétique

Ce poème a un thème réligeux

Strophe 1

v1 3 substantifs qui ont leur origine dans le néant où tout commence

rien - une chose, un rien, une modestie

cette écume - la champagne et aussi la surface seulement

vierge vers - le verre aussi qu'il n'a pas bu et le poème qu'il est au point de lire.

v2 la coupe - le verre et la division prosodique - la surface et la réalité dessous où la poésie explore

v4 sirènes - "mermads" idée de virginité

une ambiance gai "à l'envers"

1er quatrain donne l'dée de navigation

S2 La salle de banquet devient un bateau – il est agé et en arrière. Les jeunes poètes sont à l’avant. Il est dangéreux.

1er tercet  il plaisante avec l’ivresse et aussi qu’il n’a pas peur dtomber poétiquement

2ième tercet – solitude, récif et étoile – 3 conséquence de sa profession  la toile est la page blanche aussi

Voir Brise marine, Un coup de dés   et Parfum exotique de Baudelaire

 

Matisse dans Jazz  contemple sa vocation comme artiste. C’est un livre interrompu de dessins ou des dessins interrompus de mots. On peut lire ce livre en relation du pitre chatié de Mallarmé où on explore pourquoi on entre dans une certain vocation.

I. Le Clown - (Le clown comme Icare)

NOTES

P.9,10  qui veut se donner à la peinture doit commencer par se faire couper la langue

II. CIRQUE (peintre comme saltimbanque et codemas)

p.11,12 - il sépare ses planches )dessins) des intervalles de l'ECRITURE -

III. M. LOYAL  (mémoire de cirque les "cutouts" metonymie de l'art de l'enfant pour se souvenir de l'enfance)

cutouts - "planches de couleur" (17,18)

p.17, 18 - l'ecriture comme support visuel

p.21  un effet "spectaculaire" commes des asters sur un bouquet (18)

p. 22-3 des notes prises au cours de son existence comme peintre

metaphore de pages écrites//importance d'un proces - lui un greffier a rempli ses pages de La Fontaine

Le Livre JAZZ est comme architecture - les murs sont les dessins et l'ecriture s'agit des choses dans les chambres - la vie mentale   

ou - le

l'ecriture est les murs avec les dessins comme choses mentales dans les chambres de notre tête.

IV. CAUCHEMAR d'un ELEPHANT BLANC

1.  Le BOUQUET

p.31 la cueillette des fleurs pour les peindre

V. CHEVAL, ECUYERE, CLOWN

(les amuseurs et acors au cirque - l'art de lévitation)

p.34-5 il a chargé le nouveau bouquet de souvenirs des fleurs passés - un fardeau au nouveau bouquet(37-8)il est deçu

Renoir (39-40) quand il projete un tableau de fleurs, il peint le côté qu'il n'a pas prévu

2. L"AVION (p.40)

une autre vision du monde

VI.  LE LOUP   (Les Nazis pendant l'Occupation - Icare est une réponse)

(45-6) à travers les trous dans les nuages on oublie les troubles de la terre.

(47-8) une fois sur la terre nous ne sentons pas le poids lourd du ciel gris qui pese sur nous.

VII. LE COEUR (il varie du négatif au positif comme une chanson)

(53-4) les jeunes devraient tous voyager en avion après les études.

VIII. ICARE (réponse au loup - voler hors de danger)

3. LE CARACTèRE D'UN VISAGE

p.57 - dépend d'une lumière spirituelle qu'il reflète

p.58-9 - dans un figuier - toutes les feuilles sont différentes, cependant chaque feuille crie FIGUIER   -  60- pas de dessin

IX. FORMES  (62-3)

4. SI J'AI CONFIANCE EN MA MAIN

65-6 - elle paraphrase les sentiments

68 - la main -  un prolongement de la sensibilité et de l'intelligence - jamais la maitresse

X. L'ENTERREMENT DE PIERROT (70) (le coeur est la chose la plus importante - c'est la maitresse de la main)

5. DESSINER AVEC DES CISEAUX  - 73-4 découper en vif dans la couleur - la taille directe des sculpteurs

6. MES COURBRES NE SONT PA FOLLES

75-6 le fil à plomb

XI. CODEMAS (les voleurs de la trapèse)

p.81 l'arabesque - autour de la ligne (la jambe qui porte -bears weight) l'arabesque représente les DIVAGATIONS de Mallarmé

l'arabesque est combinaison de fils à plomb et la courbe 81

82- le verticale dans son esprit

84 - les courbes ne sont pas folles

XII. NAGEUR DANS UN AQUARIUM

7. UN NOUVEAU TABLEAU  apporte UNE FIGURE NOUVELLE (89-90)

90-3 eviter des clichés qui étouffent des petites fleurs qui viennent jamais telle qu'on les attend.

XIII. AVALEUR DE SABRES

8. UN MUSICIEN (94- enart, la vérité réelle vient quand on ne comprend plus ce qu'on fait

94-6 la communion - on arrive la tête vide pour avoir cette energie des instincts (101)

XIV LE COWBOY  (modèle comme participiant actif- 98)

9.   SI JE CROIS EN DIEU

p. 102 - quand je travaille

103-4 Dieu - un prestidigitateur  ici - parce qu'il enleverait la force et sentiment créatif

XV. LE LANCEUR DE COUTEAUX - (le modèle est passif ici)

10. JEUNES PEINTRES incompris ou tardivement compris PAS DE HAINE

109- la haine u  parasite

111- l'amour rend leger ce qui est pesant

XVI. LE DESTIN (La haine et l'amour?)

117-19 l'amour est leger - avec amour on est libre. Rien ne le retient en bas.

11. BONHEUR  (119)

XVII. LE LAGON

125-6 Le succes = prisonier

arrivée = prison  - il faut aimer le proces de votre travail

la nostalgie - un prison aussi

127- les artistes japonais ont changé de nom

12. LAGONS apostrophe - une des 7 merveilles du paradis (128)

XVIII. LE LAGON

13. HEUREUX CEUX QUI CHANTENT

133-4 il y a toujours des fleurs pour qui veut bien les voir

14. LA VIE FUTURE

135-6 où on passe lavie selon nos dons naturels

contre les égoistes

XIX LE LAGON (140)

15. JAZZ

141-2 mémoires  faites pour apaiser les réactions simultanées

XX. LE TOBOGAN(143)

145-6- de mes improvisations chromatiques et rythmiques

pages qui forment un fond sonore

 

L'Après-midi d'un faune

Texte:

Première Partie

1. v1-3

Le faune voit 2 nymphes entremelées

v2 leur incarnat leger

v1 perpétuer   procréation ou l'art le désir de sexe ou de l'art

v2-3 il prépare la question du rêve

v3 la question - aimai-je un rêve?

 

2. v4-7

il croit de rêver

v7 pas de signe de lutte dans les bois

roses - les corps des femmes

 

3. v8-11 il essaie de reconstruire le rêve

v8 "gloses" mot de professeur

une personalité double: professeur et faune

v9-10 agon - le faune qui avait l'expérience

et le professeur qui la décrit(gloses)

 

4. v11- 13   2 nymphes innocente(11) et expérimentée (12)qui a du métier

5. v14-17  1ière réaction - il nie l'expérience "Que non!"

la pamoison - le jour et le faune après sexe

apostrophe au jour qui pamoit

v16 la flute (1ière fois dite) une nouvelle forme d'animation - animée après l'eroticisme physique

 

6. v18-22  La métaphore de souffle et son , la musique et le rêve

qu'est-ce qui reste après le charnal?

            la musique et la contemplation

l'animal et l'artiste- l'expérience et ce qui reste après?

 

Le Commencement du poème -

            la mémoire employée pour essayer d'expliquer ce qui reste après l'expérience

 

7. v22-32

il demande au marécage de raconter l'histoire (v25)

les italiques - il insiste lui-même de raconter l'histoire

il coupait les roseaux (v26) un instrument improvisé

il voit les cygnes qui deviennent des nymphes qui le fuit en le regardant - lui et son art

les nymphes ou cygnes reconaissent le faune comme danger à leur race (cygnes-signes)

 

 

8. v32-37   midi l'heure fauve - de la chasse

il essaie d'improviser  la "la" (the a) sur les roseaux (les nyphes?) il perd les naiades (nymphes)

il cherche l'art sublime et les naiades

il prédit qu'il se reveillera seul comme un lys

NAIF EN EXPERIENCE MAIS EXPERIENCE EN DESIR

 

9. v38-41

la morsure des dents - mais il reste encore douteux si c'était vrai ou un rêve

le pouvoir des rêves

 

10. v42-51

v47 avec la musique il va remplacer l'expérience

v51 "monotone" l'art n'est pas si excitant que la vraie expérience

11. v52-57

il rêve

v53 il parle à la flute - (Syrinx) il essaie de faire retourner la flute à une fleur (rewind like movies)

il se voit comme héros qui chasse Syrinx et enlève les vêtements (v56)

il ne distingue ni rêve ni réalité

 

12. v58-61

il est ivrogne

le regret qu'il a banni est de n'avoir pas trouvé les nymphes

"ma feinte" il fait semblant d'être musicien pour dominer l'expérience

il a sucé le raisin et joue les peaux!

il a perdu le prix et joue le raisin

-sour grapes - il dit que c'éait ça son desir du début!

il est clown et rieur

 

L'Intermède  - le drame qui avait des promesses finit en farce

            La farce va souligner la tragédie qui va arriver.

 

Deuxième Partie

1. v62-74

davantage de détails sur le viol

les souvenir regonflés ou exagérés comme les peaux

v63 il narre (italiques)

v66 elles étaient si entrecroisées qu'elles avaient l'air d'être en douleur

v73-4 la métaphore le désie comme le jour qui fuit la nuit

 

2. v75-81

Le faune imagine la réaction des nymphes

Il imagine leur peur et leur terreur et il personifie la terreur. (la méditation des nymphes)

Il les tient à la fois et il aime imaginer leur peur

il est philosophique pendant l'expérience

 

3. v82-92   Le Point Culminant ou l'orgasme(?)

son crime - l'orgueil

v87-8 il espère que l'innocente va devenir passionnée (colorée) en voyant l'expérimentée

mais pendant le trépas (swooning death - sex)

l'innocente s'enfuit.

v92 - le sanglot - il est toujours ivre

 

la métaphore des 2

L'innocente - expérimentée, artiste-animal, passionnée-naive, brunette-blonde, rêve-réalité

 

4. v93-4 "Tant pis" il se console en pensant aux conquetes futurs

très enfantin

 

5. v95-8  l'apostrophe à sa passion (le sang - la passion)

la passion est réelle comme une personne

le tram de la passion:

v2 incarnat leger, v54 raisin, v96 la grenade

 

6. v99-104 un court drame pour remplacer les nymphes

il oublie les nymphes

Etna - son désir qui éclate

le drame dans le temps: résume

La conquête - je tiens la reine

la defaite - o sûr chatiment

l'indifférence - Non, mais l'ame

 

7. v105-110 la fin du rêve

plus de paroles - il est fatigué il veut rendormir

107 - le blaspheme - Dieu ou son esprit créateur

 

Le Faune et le symbolisme

Avery Dulles - théologien

il glose "symbole" comme un moyen à travers on voit quelquechose d'autre- "un signe qui est si plein de sens qu'on ne peut s'en approcher que lentement par des PAS d'une façon indirecte, et métaphorique. Par participation dans une communauté de foi. Les croyants achève l'acces à les sens et les signes de Dieu. Le BUT est LE SALUT.

Mallarmé - Le Théatre est la forme finale de la littérature et la poésie (le LIVRE). Le théatre est comme la messe

Le Public et les croyants vont préserver les vérités

Les mardis soirs - les salons de Mallarmé

L'après-midi d'un faune est destiné au théatre

L'Interdisciplinarité

Le théatre est le synthèse des arts

le ballet - Njinski

la musique - DeBussey

la peinture – Matisse

Henry Fool et Frank Zappa  Dinah Moe Hum

la poésie en alexandrins comme la tragédie classique

Mardis soirs - Mallarmé se voit comme poète-musicien et acteur.

 

Le Faune est le héros tragique de la tragédie grecque

le faune est acteur des passions primordiales

 

Le désir erotique et le désir artistique (poetic creation)

le désir pour la partie éternelle de vous-même

 

Le poème est une tragédie de ce désir.

Le désir commence avec un incarnat leger (v2) à un raisin vide (55) et finit avec la grenade

 

Les personnages

le couple

l'expérimentée

l'innocente

(les amants, les étudiants, les lecteurs)

 

Le faune comme professeur, artiste

 

La flute et les roseaux comme??

le son et le souffle

 

Le Jour se bat contre les ombres de rester jour

 

Le désir d'être quelquechose d'autre

la musique remplace la defaite amoureuse

 

Le Blasphème

à Dieu en l'imitant

à la partie poétique de soi-même

on blasphème la partie qui consent à l'existence

Le faune quitte la scène

La tragédie:

nous sommes destinés à l'échec mais nous essayons

Nous essayons arriver à l'incarnation de nos désirs

En quittant nous blasphémons notre existence

 

Le faune est le poéte jeune qui veut s'échapper?

Le poéte et le faune sont-ils le même personnage

 

ou est-ce que le  poète est plus agé et écrit de son expérience d'adolescent?

 

Prélude  - DeBussey - est-ce que la musique existe ou est-ce que c'est avant la musique (lui aussi ne peut pas achever la vraie expérience

Cette musique n'est qu'une prélude

 

 

Est-ce que nous et le poète sont exorcés de nos prisons par ce poème

 

Issac Stern - la performance dans le présent est la premiére

 

Tous les performances en avant n'étaient que les préludes.

 

La vie en performance cherchant les   ????

 

 

Enivrez-vous!